cheque

Comment remplir un chèque ? 5 étapes simples

Aujourd’hui, remplir un chèque n’est plus aussi courant avec le développement des nouveaux moyens de paiement comme le “paiement sans contact”, les virements simplifiés ou simplement les cartes bancaires. Cependant, ce moyen de paiement est souvent à privilégier lorsqu’on est amené à régler des prestataires, par exemple.

Lors de l’ouverture d’un compte en banque, on a la possibilité de commander un carnet de chèques. Remplir son chèque est assez simple, on vous propose une procédure en 5 étapes, très simple à condition de ne pas se précipiter.

Pour remplir un chèque, il faut un stylo de préférence noir ou bleu. Un stylo bille évitera que l’encre coule et bave sur le chèque.

Inscrire le montant en chiffre et en lettre

Sur la partie droite du chèque, vous trouverez une case aux contours épais. Cette case, nous permet d’ajouter le montant en chiffre (euro et centimes). On vous conseille d’ajouter votre montant le plus à gauche possible de la case afin d’éviter les risques de fraude, comme l’ajout d’un chiffre. A droite du montant, on peut ajouter un signe “€” ou un trait, mais cela n’est pas obligatoire.

Sous la mention “Payez contre ce chèque non endossable sauf au profit d’une banque” sur la partie haute du chèque, on inscrit la somme à payer en toutes lettres et on n’oublie pas les centimes. On vous conseille d’ajouter un trait comme pour la case montant en chiffre, afin d’éviter les ajouts.

Renseigner le bénéficiaire du chèque

Une ligne commençant par “à…” se trouve juste en dessous de la zone où on inscrit le montant en toutes lettres. Cette zone permet d’inscrire le nom de la personne qui encaissera le chèque.

Pour être sûr de quoi inscrire sur le chèque, il est préférable de demander au bénéficiaire du chèque afin d’éviter les erreurs. Cela s’applique surtout dans le cas d’une société qui préfère y voir sa dénomination sociale que son nom commercial. La précision est importante pour que le chèque soit encaissé par la bonne personne.

Bon à savoir : un chèque peut comporter plusieurs bénéficiaires.

Écrire la date et le lieu

En dessous de la case où on inscrit le montant en chiffre, on retrouve une ligne commençant par “à…”. Il faut y inscrire la ville où on se trouve au moment du remplissage du chèque.

Sous le lieu, on retrouve une ligne commençant par “le…”, on doit y inscrire la date d’émission du chèque. La date correspond au jour de la rédaction du chèque, même si le bénéficiaire réalisera l’encaissement du chèque plus tard. C’est un élément important, car la durée de validité du chèque peut être mise en jeu. Il est interdit d’antidater ou de postdater un chèque bancaire.

N’oubliez pas de signer

La dernière étape du remplissage du chèque est la signature. On doit signer en bas à droite du chèque, en dessous de la date et du lieu, on y retrouve la mention “signature”. Pour assurer la validité du chèque, il faut une signature. Sans cela, il n’a pas de valeur.

Pour que l’encaissement du chèque se passe sans encombre, il est important d’utiliser la signature qu’on a donnée à sa banque au moment de l’ouverture de son compte en banque. Que ce soit une banque en ligne ou traditionnelle, cela permet d’éviter les rejets. On détache son chèque avant de signer afin d’éviter que le relief de la signature se retrouve sur le chèque suivant.

Remplir le talon pour vos comptes

Cette étape ne se présente pas sur le chèque qu’on remet au bénéficiaire, mais dans le carnet de chèques, sur le talon du chéquier ou souche. Il est important de remplir ce talon du chéquier afin de garder les informations du bénéficiaire et le montant qu’on a dépensé. Cela permet de garder ses comptes à jour, on y indique la date d’émission du chèque, le bénéficiaire, le montant et le lieu.

De plus, en cas d’opposition, on retrouve sur la souche le numéro du chèque. Celui-ci permettra à la banque de retrouver le chèque.

Info supplémentaire : comment faire opposition à un chèque ?

Lorsqu’on réalise une opposition, c’est qu’on a soit perdu le chèque ou le carnet de chèques, mais aussi en cas de vol ou d’utilisation frauduleuse. Dans ces cas-là, il est important de suivre ces étapes immédiatement :

  1. Il faut avertir le plus rapidement possible sa banque en ligne ou votre banque physique afin de réaliser l’opposition
  2. En cas de vol ou d’arnaque, il faut se rendre au commissariat pour déposer une plainte
  3. Enfin, il faut envoyer un courrier à la banque qui mentionne le numéro du chèque mis en cause, cela permet de confirmer l’opposition à l’écrit.

Pour éviter les arnaques, on réalise souvent un chèque de banque. Il est très souvent utilisé lors de dépenses avec des plus grands montants. Le chèque de banque propose plus de garanties que les chèques classiques. Cependant, la vigilance est toujours importante, on n’est jamais à l’abri de la fraude. C’est pourquoi il faut être précis et attentif lors du remplissage d’un chèque.

On peut également demander une pièce d’identité du bénéficiaire pour être sûr de son identité. En effet, une pièce d’identité permettra de relever un numéro d’identification national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *