methode-DESC-2

Méthode DESC : comment exprimer son désaccord ?

Que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle, savoir communiquer est une chose d’une importance capitale. Si vous souhaitez vous faire comprendre, vous devez tout d’abord savoir expliquer vos opinions, vos points de vue, vos avis…

Pour ce faire, la bonne communication reste la base. Que vous le souhaitiez ou non, dans la vie, vous ne pouvez pas toujours être d’accord avec les autres. Vous devez donc oser exprimer votre désaccord ou votre critique de temps en temps en essayant de ne pas blesser votre interlocuteur ou l’interrompre. Force est de constater que ce n’est pas du tout évident.

Alors, comment arriver à des échanges constructifs dans ce genre de situation ? Essayez la méthode DESC ! Focus sur cet outil de communication verbale pour formuler une critique constructive.

La Méthode DESC : C’est quoi ?

La méthode dite « DESC » est une technique de « gestion de conflit ». Sachez à titre informatif qu’elle est issue de l’ouvrage Asserting yourself écrit par Sharon A. et Gordon H. Bower dans les années 70. Ces derniers recommandent vivement cette méthode efficace pour résoudre les problèmes, conflits, les désaccords, etc. Année après année, cette approche a fait ses preuves permettant de désamorcer rapidement, de manière objective et constructive un conflit.

Pour faire simple, la méthode DESC est un outil de médiation et de management. L’objectif à travers cette méthode c’est de pouvoir établir une communication non-violente, mais pas que. Grâce à cette technique de communication, vous pourrez également espérer établir des relations positives. Elle est souvent utilisée dans le domaine du management, en milieu professionnel.

Grâce à cet outil, le manager pourra expliquer clairement et positivement à son collaborateur les erreurs qu’il a constatées. Son objectif est de lui faire comprendre ses erreurs afin que ces derniers ne se reproduisent plus. Quant au salarié, il pourra également donner son avis calmement, sans montrer un comportement relevant de l’insubordination.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi l’appliquer dans votre vie de tous les jours. En effet, la méthode DESC n’est pas spécifique pour le domaine du management ou dans toute relation en milieu professionnel. Vous pourrez très bien l’utiliser dans votre vie privée au quotidien. A titre d’exemple, pour résoudre un quelconque conflit, vous n’avez qu’à formuler une critique constructive.

methode-DESC

Les 4 étapes de la méthode DESC

Les critiques, quand elles sont constructives, nous aident à avancer surtout dans les phases de travail en équipe. Si vous avez envie d’en savoir davantage sur la méthode DESC, retrouvez ci-dessous les explications. Globalement, le processus se décompose en 4 étapes bien distinctes. A noter que chaque lettre de l’acronyme correspond à une phase précise du processus :

« D » pour Décrire la situation

Lorsque vous échangez avec votre interlocuteur, vous devez être bien précis(e) et le plus factuel(le) possible. Dans cette première étape, vous devez décrire la situation en vous basant sur des éléments concrets et observables expliquant le problème. Attention, le but n’est pas de juger la personne mais d’être objectif. Vous devez donc mettre de côté votre sentiment personnel. Décrivez juste les faits de manière simple !

« E » pour Exprimer ses émotions

C’est le moment d’exprimer vos ressentis… Exprimez clairement que la situation a fait émerger en vous du dégoût, de la tristesse, de la joie, de la peur… Vous devez être capable de prendre la responsabilité de vos émotions. Soyez sincère afin d’instaurer rapidement un climat propice au retour à la sérénité. Le fait de tout simplement parler de vos émotions donnera une certaine sincérité à la relation. Dans cette phase, ne visez pas votre interlocuteur dans vos propos. Employez uniquement le « Je ».

« S » pour Solutions

Une fois que vous ayez mis un nom sur ce que vous ressentez, spécifiez maintenant des solutions concrètes. Trouvez des actions à mettre en place afin que la situation s’améliore. Essayez d’impliquer au maximum votre interlocuteur car il est le mieux placé pour résoudre le problème posé. L’objectif principal, c’est que cette situation ne se reproduise plus à l’avenir. Proposez une alternative réaliste mais surtout constructive. Demandez-lui ce qu’il en pense ! Soyez aussi à l’écoute de ses suggestions s’il vous en fait part.

« C » pour Conséquences Positives

Enfin, la 4e et dernière phase, c’est de conclure avec les conséquences. A vous de mettre en évidence les avantages de LA solution trouvée. Présentez des conséquences positives que pourrait apporter un éventuel changement de comportement. Dans le cas d’un statut-quo, expliquez-lui également les inconvénients. Pour résumer, il est primordial que vous arriviez à un accord « gagnant-gagnant » (win-win en anglais). Dans cette dernière phase, veuillez conclure de manière positive l’échange. Mettez en avant les solutions trouvées en impliquant votre interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *